ACTUEL PIANO NOBILE DEPUIS 1996 LIENS CONTACT ASSOCIATION

 

Ruth Baettig
en collaboration avec MIKI (Sound)

I-MAGIE-NATION

du 16 avril au 16 mai 1999

rb



rb



rb



 

Le projet de Ruth Baettig, artiste suisse-allemande vivant à Cologne, a été conçu pour Piano Nobile, où elle a effectué une résidence, ainsi que pour le Rathaus de Lucerne (l’exposition y aura lieu en juin). Deux espaces très différents auxquels elle adapte son installation. 

Une première démarche a consisté à donner la parole au public (de Genève et de Lucerne) averti par des affiches, des annonces radiophoniques ainsi que par les journaux. Le résultat a constitué le matériel de base pour l’installation. Il s’agissait de répondre, devant une caméra, à l’une des trois questions proposées par l’artiste: décrire sa chambre à coucher, parler de son paradis ou de ses désirs profonds. Trois questions qui sont comme trois portes ouvrant sur une sphère privée, dévoilant l’imaginaire. L’artiste déclenche ainsi un procédé aléatoire de réponses dont tout contrôle lui échappe .
A l’encontre du préjugé qui affirme un clivage socio-culturel des Suisse allémanique et romande, elle réunit 68 participants des deux régions linguistiques autour d’un thème commun qui prend alors valeur universelle.

L’installation se répartit en trois points de concentration, trois espaces confortables qui créent l’ambiance intimiste d’une “chambre sous les toits”. L’élément liquide contenu dans les récipients -support des projections- engage le visiteur dans une situation de détente qui libère l’imagination, autorise le rêve. Il suggère aussi une surface réfléchissante qui renvoie le spectateur à lui-même alors qu’il se “plonge” dans l’image de l’Autre.

 

Les deux éléments initialement liés, l’image et le son, sont dissociés afin de proposer plusieurs niveaux d’appréhension. Les portraits quasi-photographiques, qui émergent et disparaissent sur une substance chimique, se révèlent indépendemment des voix, images psychologiques, qui, elles, communiquent des bribes d’intimité.

L’atmosphère musicale a été conçu par Miki (Mikiko Yui), une artiste vivant actuellement à Cologne, dont le travail est essentiellement lié au son. Par son aspect énigmatique, la musique baigne le spectateur dans un imaginaire. Ses composantes, voix, bruits d’eau,...se perçoivent sans se définir clairement.

Ainsi dans l’installation, on est d’abord pénétré par le son ambiant, puis les sources lumineuses s’imposent, enfin les paroles des participants ménent à un troisième niveau de réception.

I-Magie-Nation inclut le “je” des individus, le jeu de l’imagination, la variété des nations, la magie de la fascination....

Marie-Eve Knoerle