ACTUEL PIANO NOBILE DEPUIS 1996 LIENS CONTACT ASSOCIATION

 

Wasistdas
Christian Gräser
du 8 au 30 octobre 2004

gr

 

gr

 

gr

 

gr

 

gr

 

Pour cette présentation, C. Gräser travaille à partir d’un matériau vierge des plus simples : la feuille de papier blanc A4, selon un principe modulaire. Cet élément de base utilisé par addition plus que par assemblage, garde la qualité de légèreté intrinsèque au matériau. Il a été décliné par l’artiste dans différents lieux, constituant en quelque sorte un travail sériel d’installations éphémères liées à un espace-temps spécifique. Ces pièces laissent au visiteur le souvenir d’une expérience physique. A Piano Nobile, il forme un passage, dont le recto et le verso sont lisibles de part et d’autre de la vitre avec une interpénétration de l’intérieur et de l’extérieur.

De la rue, le passant se trouve devant un point de vue unique et défini de l’intérieur de la sculpture, un espace imaginaire à sa portée. Pour s’y projeter les images sont diverses ; fenêtre, tunnel, grotte, puits, cocon, espace de transition ou trouée, cible optique, augmentées d’un phénomène de cristallisation. Le papier est froissé sur une structure dont on oublie l’existence. De l’intérieur de l’espace d’exposition, isolé de l’extérieur, le spectateur mesure le pourtour de la forme et les effets aléatoires du matériau. La sculpture se révèle être un capteur de lumière du jour et des teintes extérieures ; elle oscille entre translucidité et colorations, en constante mutation.
Avec le soutien de Pour-cent culturel Migros