ACTUEL PIANO NOBILE DEPUIS 1996 LIENS CONTACT ASSOCIATION

 

A quand l'accord apporcximatif

Léa Roth

Du 11 février au 12 mars 2005

Avec le soutien du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (Fmac) et de la Ville de Genève – Département des affaires culturelles
Soutien au programme 2005: Pour-cent culturel Migros

 

Cette année, Piano Nobile fête sa 10ème année d’existence. L’échelle humaine, est l’image choisie pour cette saison, qui en constituera le fil rouge. Elle se traduit littéralement par un rapport 1 :1 entre l’artiste et sa matière, entre l’artiste et son environnement ; en miroir avec le spectateur. Métaphoriquement, elle reflète un intérêt pour les gestes artistiques simples mais riches de sens, en résistance à une débauche de moyens, ainsi que pour des thèmes dont elle fixe la mesure.

La proposition de L. Roth consiste en une fragmentation de l’espace en portions peintes et habillées, décors d’une action sensorielle et narrative dont le spectateur est le protagoniste. Système de digestion ou parcours déambulatoire dans lequel dessins, velours, voiles, macadam et tuyaux se frôlent.

L’installation modifie complètement l’espace d’exposition ; le cheminement commence dans un espace d’entrée qui s’ouvre sur deux parcours. Un enchevêtrement de tissus tendus, corridor, espace hexagonal, conduit le visiteur et s’ouvre par endroits vers la réalité extérieur, vers un dessin, vers la projection d’une image de la cour intérieure.

A quand l'accord apporcximatif est une installation-parcours qui s'insère dans la lignée des agencements que l’artiste développe depuis trois ans. Ce sont des espaces de propositions tactiles et sensitives pour le spectateur qui les explore. Ils cherchent à modifier la motricité quotidienne du visiteur, à dérouter ses habitudes d’appréhension d’un espace. Il s’agit d’un processus de travail qui se fait in situ, avec une structure et des matériaux planifiés à l’avance mais dont la composition définitive s’élabore durant la phase de montage, comme une grande peinture tridimentionnelle qui joue sur les relations et établit des proportions entre chaque élément, matériaux, peinture, dessins, éclairages. Dans cette recherche, les espaces investis sont complètement transfigurés et le spectateur peut construire un récit morceau par morceau en les traversant.