ACTUEL PIANO NOBILE DEPUIS 1995 LIENS CONTACT ASSOCIATION

 

Points d’impact
Performances et performances vidéo
Du 10 au 12 juin 2005
Vendredi dès 19h,
samedi-dimanche dès 17h
Lieu : espace d’arts contemporains,
9 rue des amis, Genève

Espace de documentation
Du 10 juin au 9 juillet 2005
Ouverture du jeudi – samedi de 15h à 19h
(inclus dimanche 12 juin)
Lieu : Piano Nobile, 10 rue Lissignol, Genève

Quelques images ici

Performances :
Cod.Act (CH)
Etudiants de l’ Ecole Supérieure des
Beaux-Arts, Genève
(CH)
Geneviève Favre (CH)
Heinrich Lüber (CH)
Howard Matthew (UK)
Katja Schenker (CH)
Joshua Sofaer (UK)
Maren Strack (D)
Franck et Olivier Turpin (F)
Cyril Verrier (CH)

Performances vidéo :
Erik Dettwiller (CH)
Paola Junqueira (CH)
Köppl / Zacek (CH)
Howard Matthew (UK)
Chantal Michel (CH)
Franck et Olivier Turpin (F)
Roi Vaara (FL)

Curatrices : Maryline Billod,
Marie-Eve Knoerle, Nataly Sugnaux

Avec l’appui de la Ville de Genève –
Département des affaires culturelles
Loterie Romande / Fonds cantonal d’art
contemporain, Genève / Fondation Nestlé
pour l’art / Pour-cent culturel Migros /
British Council / Ecole Supérieure des
Beaux-Arts, Genève

 

 

 

Points d’impact
Saison 2005 - A échelle humaine

Cette année, Piano Nobile fête sa 10ème année d’existence. L’échelle humaine est l’image choisie pour cette saison, qui en constituera le fil rouge. Elle se traduit littéralement par un rapport 1:1 entre l’artiste et sa matière, entre l’artiste et son environnement ; en miroir avec le spectateur. Métaphoriquement, elle reflète un intérêt pour les gestes artistiques simples mais riches de sens, en résistance à une débauche de moyens, ainsi que pour des thèmes dont elle fixe la mesure.

La performance, un médium transgressif
De par ses origines métissées, la performance s’affranchit de toute limite de territoire, transgressant les frontières des traditionnelles catégories artistiques. Puisant auprès d’expressions diverses telles que le théâtre ou encore la danse, elle les nourrit simultanément. Ainsi, sa nature – indéterminée et indéterminable – lui offre une grande liberté. Audacieuse, elle initie des rendez-vous – des faces-à-faces - d’une profonde intensité avec le spectateur. Elle est un lieu d’expérimentation et de permissions qui convoque artiste et public dans une étroite intimité. Ainsi nous apparaît la performance, singulière, souvent déstabilisante, mais non moins riche et novatrice. Ce sont ces éléments précisément qui motivent notre volonté de la faire connaître largement au public en lui consacrant un événement qui se déroulera sur plusieurs jours et pour la première fois du 10 juin au 9 juillet 2005. Cet événement sera reconduit d’année en année.

Un choix d’artistes nationaux et internationaux - collaboration
Notre projet vise à déplier les différentes facettes que la performance revêt afin de rendre compte de sa richesse et de sa pluralité. S’articulant selon deux volets, il initie deux types de rencontre avec le public.
Durant trois jours, des artistes nationaux et internationaux présentent un travail de performance récent, voire inédit. Dans ce même lieu et parfois simultanément aux actions des artistes, des performances vidéo sont projetées sur un écran dans la salle, confrontant ainsi une pratique d’utilisation du corps de l’artiste derrière l’œil de la caméra, et un rapport direct avec le public. Dans le programme de performances s’inscrit une collaboration avec l’ESBA (Ecole supérieure des beaux-arts de Genève), notamment avec l’atelier de Y. Duyvendack / M. La Ribot sous la forme d’une carte blanche. Des étudiants ont ainsi l’occasion de présenter un travail développé en atelier. Il nous intéresse particulièrement de juxtaposer à des démarches artistiques matures émanant de professionnels, des travaux et des réflexions plus novices de jeunes artistes ; l’idée également de confronter plusieurs générations d’artistes et leurs différentes approches de la performance.

En parallèle, un lieu de documentation
Réunissant un ensemble de documents variés, cet espace interroge les moyens de garder une trace de l’œuvre performative et de la diffuser. Aux informations concernant les artistes qui participent à l’événement live et aux revues spécialisées, s’ajoute la présence d’institutions suisses et étrangères qui se profilent comme des relais du médium de la performance en participant à sa promotion ou en récoltant des archives:
Forum Itinérant (Strasbourg), Kaskadenkondensator (Bâle), Live Art Agency (Londres), Perforum (Zurich).
Diffusion d’une vidéo de Silvia Kolbowski qui véhicule oralement des traces de performances

Catalogue - traces
Afin de garder une trace de l’ensemble des performances – dont quelques-unes sont inédites – un catalogue sous forme de DVD a été réalisé à l’issue de l’événement. Dans leur intégralité ou sous forme d’extraits, les performances filmées durant les trois jours seront reproduites sur l’édition-DVD.